Comment se porte le marché de l’immobilier en 2017 ?

 

Le secteur de l’immobilier français se porte plutôt bien en 2017 et connait actuellement un record de ventes de logements anciens. En effet, les ventes de logements anciens explosent les records et devancent déjà les chiffres de 2016, selon le Conseil supérieur du notariat en France 907 000 transactions immobilières ont été enregistrées de janvier à mai 2017, soit une augmentation de 9,15% par rapport à mai 2016.

Progression des transactions immobilières

Néanmoins, la progression des ventes immobilières n’atteint pas encore les chiffres du marché de l’immobilier de 2006, en tenant compte de la production de nouveaux logements progressant de 1% par an, les ventes devraient atteindre 930 000 transactions immobilières et nous n’en sommes pas encore là.

Même si nous n’atteignons pas encore le plafond de 2006, comment expliquer cette reprise économique dans le secteur de l’immobilier ? Cette année, les biens trouvent rapidement des acheteurs et la plupart des opérations financières se font sans négociation, un indicatif fort qui encourage la hausse des prix.

Les notaires font également ce constat en prévoyant une augmentation du prix des ventes immobilières avec une hausse de 4% pour les appartements et de 1,2% pour les maisons.

Pour rappel, le prix moyen à Paris est de 8900 euros/m² et cette tendance haussière risque de continuer si d’ici là aucune réforme n’est annoncée par le gouvernement. Mais l’augmentation des prix de l’immobilier n’est pas égale sur tout le territoire français et cette tendance reste à nuancer en province.

Un taux d’intérêt en légère hausse

Seul indicatif fiable pour le moment, les taux de crédits bas donnent aujourd’hui une vision d’ensemble sur le marché de l’immobilier qui semble se stabiliser, avec un taux d’intérêt qui augmente légèrement passant de 1,59% en mai à 1,62% en juin.

Les réformes à venir pour 2017 et 2018

Vous avez sans doute entendu parler des réformes annoncées pour 2017 et 2018 dans le secteur de l’immobilier, tout d’abord celles concernant les APL (aides personnelles au logement) dont bénéficient près de 6,5 millions de foyers dont 800 000 étudiants.

Autre annonce faite du gouvernement, à partir de décembre 2017 les propriétaires louant leur bien immobilier meublé sur la plateforme AirBnb devront acquérir un numéro d’enregistrement auprès de l’administration. Cela permettra à l’Etat de surveiller la durée limite légale de location par an, fixée à 120 jours par an, dans les villes de plus de 200 000 habitants.

Enfin, le gouvernement a confirmé la reconduction de 1 an pour l’encadrement du prix des loyers, 28 agglomérations sont concernées par ce dispositif qui empêche le loyer de dépasser un plafond réglementé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *