Neurosciences et Webmarketing font bon ménage en 2017

 

 

On reproche souvent aux Neurosciences de permettre la manipulation des gens notamment pour les secteurs de la Publicité et de la Communication.

Pourtant la recherche n’a à l’origine, pas de vocation particulière à faciliter une quelconque manipulation.

L’objectif de cette discipline, et plus largement des sciences cognitives, est de mieux comprendre comment fonctionne notre cerveau. Au quotidien, selon certaines situations, en période de stress… afin par la suite d’apporter des solutions utiles au plus grand nombre.

 

Ces recherches ne sont cependant pas aisées, elles demandent du temps et de l’investissement car beaucoup de données sont à analyser, et il faut parfois utiliser certains matériels de pointe. Les études les plus poussées ont sollicité des IRM et des mesures à travers des casques EEG (Electro-EncéphaloGramme), ce qui offre des données très intéressantes mais qui est très onéreux.

 

Néanmoins la littérature scientifique sur le sujet se développe ainsi que les méthodes d’observation et d’analyse. Le travail sur les émotions par exemple peut se mesurer à travers la captation de micro-émotions durant des entretiens ou une activité test.

 

Grâce à ces travaux en sciences cognitives il est maintenant possible de mieux répondre aux attentes des gens, et donc des clients par extension, si l’on parle de marketing.

Pour en savoir plus sur cette imbrication du monde de la recherche en neurosciences et sciences cognitives avec des applications pratiques, vous pouvez aller sur https://www.neuron-partners.fr   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *