Les troubles sexuels connaissent-ils un développement important ?

Selon les spécialistes, les diagnostiques et les traitements des troubles sexuels sont encore, de nos jours, assez rares. La plupart du temps la timidité et la honte ressentie peuvent expliquer à elles seules ce phénomène. Cela étant dit, n’assisterions-nous pas à un développement de ces troubles au niveau de la gente masculine ?

La question mérite d’être posée, les consultations sont en forte hausse, ajoutez à cela le fait que beaucoup n’osent pas consulter et vous obtenez un vivier très important de personnes touchées.

Ces troubles touchent toutes les tranches d’âge, même si certains, comme le dysfonctionnement érectile augmentent au fur et à mesure que l’homme avance dans la vie.

Quels sont ces troubles ?

Le trouble le plus fréquent reste encore aujourd’hui l’éjaculation précoce. Il s’agit de l’impossibilité de contrôler son éjaculation. Il faut distinguer les 2 types connus: la primaire et la secondaire.

L’éjaculation précoce est dite primaire lorsqu’elle a toujours été présente dans la vie du patient, depuis le début de ses rapport sexuels. Elle concerne 2/3 des sujets. Elle est dite secondaire lorsque ce trouble apparaît de façon inopinée après une période de rapports sexuels sans aucun soucis. Elle concerne 1/3 des sujets et peut être due à divers facteurs tels que l’anxiété, le stress, prise ou arrêt de médicaments…

Le dysfonctionnement érectile, également appelé impuissance est l’autre trouble le plus courant chez l’homme. Il concerne 1 personne sur 10 et peut même concerner 1/4 des hommes après 50 ans. De plus, selon certaines études, ce nombre pourrait passer à 1/2 en grande partie à cause du vieillissement de la population. Les causes de cette impuissance sont elles aussi très variées, on peut citer la prise ou l’arrêt de médicaments, des troubles neurologiques, des problèmes vasculaires, des dérèglements hormonaux et bien sûr l’âge.

Ces deux troubles sont les plus fréquents mais ils ne sont pas les seuls. Vous pouvez retrouver l’ensemble des troubles sexuels sur cet article, vous y découvrirez les définitions du priapisme, de l’anorgasmie, de l’éjaculation tardive, du micro pénis, de la baisse de libido etc…

Ejaculation précoce, Impuissance, qui est touché ?

Une récente étude réalisée par les chercheurs de l’université Portugaise de Minho montre que les hommes ayant un comportement machos sont plus touchés par les problèmes érectiles que les autres.

Cela étant dit, aucune étude n’est encore arrivée, aujourd’hui, à établir un portrait type de la personne cible de ces troubles. Quels que soient votre âge, votre corpulence, votre taille, vos origines, votre mode de vie… vous pouvez, un jour ou l’autre, être confronté à ces problèmes.

Rappelons, en guise de conclusion, que les hommes ne sont pas les seuls touchés par ces troubles mais que les femmes, dans une proportion moindre, le sont également. Le développement de ces troubles chez la femme reste tout de même moins important que chez l’homme actuellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *